58ème salon de Montrouge : quelques coups de coeur !

Le Beffroi, Montrouge

Le Beffroi, Montrouge

C’est un salon non commercial. Il présente chaque année environ 70 artistes émergents résidant en France,  inconnus des circuits marchands et  institutionnels. C’est un lieu de prospection de jeunes talents. A l’issue du salon, une vente aux enchères est organisée au seul profit des artistes.

Moebius

Moebius

L’édition 2013 du salon de Montrouge a lieu dans un superbe bâtiment de style Art Déco, conçu par l’architecte Henri Decaux en 1930, récemment restauré, Le Beffroi, en face de la mairie. Au premier étage, des fresques du célèbre dessinateur  contemporain Moebius accueillent le visiteur allant à la salle de spectacles.

Théo Mercier, 2013

Théo Mercier, 2013

L’artiste Théo Mercier, invité d’honneur cette année, a été découvert à ce salon en 2009. Il a conçu une oeuvre monumentale, dans le grand escalier, constituée d’éléments de sa collection de pierres et décorations d’aquarium. Celà rend bien ; il a élégammant disposé les objets sur des étagères. Je trouve que c’est plus de la déco que de l’art ! Qu’en pensez-vous ?

Les oeuvres des artistes sélectionnés sont exposées au rez-de-chaussée,  sur 1000 m2.

Aline Zalco, 2012

J Aline Zalco, 2012

Je suis un peu déçue car Aline Zalko, dont j’ai remarqué les dessins aux tons légèrement fluo, qui suggérent un visage souffrant entre les mains d’un tortionnaire, n’a pas été primée par le Jury.

3 prix sont décernés lors de chaque Salon de Montrouge : Le grand Prix du Salon, Le Prix spécial du Jury, et le Prix du Conseil général des Hauts de Seine. Justine Pluvinage, dont je n’ai pas bien aimé les photographies et vidéos, est lauréate du Grand Prix du Salon.

None Futbolclub, 2012

None Futbolclub, 2012

Le Collectif None Futbolclub a obtenu le Prix du Conseil Général des hauts de Seine. j’en suis heureuse car j’ai adoré leur « voiture retournée », c’est à dire, l’intérieur à l’extérieur. c’est drôle, astucieux, mais pas vraiment beau. En tout cas c’est une idée originale et un bel exploit !

Pierre Seinturier est lauréat du Prix spécial du Jury. J’ai trouvé ses huiles sur papier assez ordinaires et n’ai peut-être pas perçu leur..je ne sais quoi. Je comprendrai sûrement mieux quand les trois lauréat du Salon de Montrouge seront exposés à l’automne au Palais de Tokyo, à Paris.

Vous pouvez y aller jusqu’au 12 juin, un beau lieu de balade bien chauffé !

 

À propos de Françoise Delaire

historienne de l'art
Ce contenu a été publié dans Art Contemporain, dessin, Installations, peinture, Photographie, sculpture, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *